Les yeux de ma chèvre - Éric de Rosny




Eric de Rosny, jésuite français, est installé à Douala, dans les années 50.  
Enseignant au lycée français, il mesure à quel point il ne peut "joindre", "être avec" voire tout simplement communiquer avec ses élèves au-delà des mots et des postures convenues du dominant et du dominé propres au système colonial.  Pour rompre le mur civilisationnel érigé par leurs cultures et les positions respectives qu'ils occupent, l'auteur entre en initiation, découvre progressivement la pratique d'un voyant-guérisseur.
Les Yeux de ma chèvre raconte cette initiation de l'intérieur avec une plume magnifique, une clarté d'exposition qui donne à voir et à comprendre la réalité du monde invisible qui nous entoure. Le livre est proprement fascinant, témoignage d'une odyssée humaine, spirituelle et initiatique qui dévoile et permet d'accéder à monde plus grand que soi.
Un chef-d’œuvre, littéralement, et probablement un des meilleurs Terre Humaine


Si vous avez aimé Les yeux de ma chèvre, vous aimerez peut-être...


La suite La nuit, les yeux ouverts, moins essentiel mais qui permet de poursuivre l'aventure d'Eric de Rosny





Les mots, la mort, les sorts de Jeanne Favret-Saada. 
Un ouvrage essentiel pour la compréhension du monde invisible, un monument de la littérature sociologique, ethnologique et anthropologique du XXe siècle.
La lecture en parallèle des Yeux de ma chèvre et des Mots, la mort, les sorts est proprement étourdissante, descriptions minutieuses, empathiques et rigoureuses de notre commune humanité par-delà les abîmes civilisationnels.

Commentaires

Articles les plus consultés