Articles

Affichage des articles du janvier, 2016

Portnoy et son complexe - Philip Roth

Image
Portnoy est chez son psy.
Il a tour à tour 4, 16 ou 35 ans. Il crache sa bile, son amour et sa détestation de la médiocrité du monde. Qui l'a fait tel qu'il est. Et qu'il abhorre. Portnoy s'écorche mot à mot, phrase après phrase, dans un long cri de rage ininterrompu.

Alors tous y passent. Son père, sa mère, sa sœur, l’institution familiale (juive, bien évidemment) dans un jeu de massacre sans fin. La bêtise crasse, les mesquineries, l'étroitesse d'esprit, les carcans mentaux, la perversion et la méchanceté de personnages implacables sont éviscérés dans une diatribe ininterrompue, logorrhée verbale, exécration diarrhéique.
Il y a une jouissance de la profération, les points d'interrogation n'ont jamais autant résonné que dans cette éructation libératrice. Portnoy et son complexe ou de l'écriture utilisée comme un lance-flamme.

Dévoré par ses pulsions sexuelles, une libido qui ne demande qu'à déborder, ainsi la joie de la masturbation (hilarant épis…